cover

 

 

Télécharge

le 1er numéro

cover

 

 

Télécharge

Tapage #3

tapage 06

 

 

TAPAGE est un magazine différent : exit le shopping, les stars et le superficiel ! TAPAGE est un magazine surprenant comme ses journalistes âgés de 12 à 20 ans qui choisissent les sujets, réalisent les entrevues et écrivent les articles. TAPAGE est un magazine qui s'intéresse au monde qui nous entoure et qui vise aussi à améliorer les choses. Avec TAPAGE, on peut se faire entendre, faire du bruit et prendre notre place.

Jui05

Comment devient-on...

Discussion autour de deux métiers

Nous avons rencontré Sabina et Claudia, deux personnes qui ont choisi deux métiers intrigants et passionnants. Nous en avons profité pour leur poser beaucoup de questions sur le métier de sexologue et celui de zoothérapeute.

Comment devient-on.... sexologue ?

Une rencontre avec Sabrina Gasper-Barbant

Quelles études doit-on faire pour devenir sexologue?

Pour devenir sexologue, il faut faire un baccalauréat (BAC) en sexologie à l'Université du Québec à Montréal (UQAM). Avec ce diplôme, il est possible de travailler comme sexologue éducateur pour des organismes communautaires qui travaillent auprès de toutes sortes de clientèles : jeunes, parents, femmes victimes de violence, personnes vivant avec le VIH, aînés, etc. Il est aussi possible de travailler dans une école ou dans un centre jeunesse.  Les sexologues qui désirent faire des consultations privées avec des clients doivent poursuivre leurs études en faisant une maîtrise. Lorsqu'ils s'inscrivent à la maîtrise, les sexologues doivent choisir entre étudier pour devenir cliniciens ou chercheurs.

À quoi ressemble la journée type d'un sexologue?

C'est difficile à décrire! C'est très différent pour chacun. Par exemple, pour les sexologues éducateurs, ce peut être de planifier des ateliers à animer.  Pour les sexologues cliniciens cela ressemble davantage à recevoir leurs clients pour les aider à cheminer avec leurs problématiques. Plusieurs sexologues cliniciens sont aussi professeurs à l'université, ils doivent donc préparer et donner des cours.  Tandis que pour les sexologues chercheurs, ils doivent, dans leur journée, travailler sur leur recherche, rencontrer des gens, leur faire passer des questionnaires et ensuite, analyser leurs réponses pour arriver à faire des statistiques.

Quelles capacités faut-il avoir?

Une très bonne écoute; un désir de travailler avec les gens; une aisance pour parler de sexualité avec maturité; une sensibilité devant les difficultés que vivent les gens; un bon sens du jugement et une excellente capacité à prendre soin de soi tant sur le plan émotif que sur le plan physique.

Quels sont les défis à relever?

Un des grands défis est d'arriver à mettre ses tracas personnels de côté. Ça ne veut pas dire de les balayer sous le tapis, mais plutôt de les mettre sur la glace pour y repenser plus tard. Un autre défi est d'écouter les gens nous parler de leurs souffrances ou de leurs questionnements sans que cela affecte notre humeur. Si une personne pleure ou souffre, il faut être capable de comprendre sa douleur sans se mettre à pleurer nous aussi!  L'amour du métier!  À mon avis, être sexologue est un très beau métier parce que ça rejoint tout le monde. La plupart des gens ont des questionnements sur le sujet. Le fait de pouvoir répondre à ces questions amène des discussions uniques qui font tomber certains tabous. De plus, accompagner les gens vers un mieux-être physique et émotif par rapport à leur sexualité ou leur vie de couple est toujours très valorisant pour celui ou celle qui exerce ce métier.

 


Comment devient-on... zoothérapeute?

Une rencontre avec Claudia Andersen

C'est quoi la zoothérapie?

La zoothérapie c'est aider un être humain autant sur le plan physique qu'affectif et psychologique, par l'entremise d'un animal. D'un côté, on retrouve le zoothérapeute, de l'autre le patient, et finalement l'animal, qui sert de partenaire au zoothérapeute.

Quelles études doit-on faire?

La formation en zoothérapie est essentielle et obligatoire. Elle comprend des cours en psychologie humaine et en comportement animal ainsi que des stages en milieu de travail. Il est possible de faire la formation à Montréal à l'École Internationale de Zoothérapie (EIZ : www.zootherapie.ca) en formation régulière ou intensive. La plupart des formations sont offertes dans des écoles privées, reconnues par les universités.

Pourquoi avoir choisi ce métier?

Un jour, après plusieurs années d'études universitaires qui ne m'apportaient pas entière satisfaction, j'ai eu un rêve. J'ai eu le rêve de pouvoir travailler avec des enfants et avec mes animaux en même temps. J'ai cherché comment faire pour y arriver et j'ai atterri à l'EIZ. Deux ans plus tard, j'ai fondé ma propre compagnie, O.B.E. : Ouverture Bien-Être/Openness Brain Evolution. Mon entreprise aide et soutient les jeunes sous différentes sphères : zoothérapie, sport-thérapie, thérapie par l'expression et soutien académique. J'ai la profonde conviction que tous les jeunes méritent d'être écoutés et soutenus à travers leurs cheminements et qu'il est de notre devoir de leur venir en aide lorsqu'ils traversent des moments plus durs. Voilà la raison qui m'a poussée à devenir zoothérapeute.

Quel est l'animal qui convient le mieux pour réaliser une thérapie avec un patient?

Chaque animal possède des qualités différentes et permet de travailler différents objectifs. Il est possible d'utiliser autant un chien, un cheval, un reptile ou un rongeur. L'essentiel est de bien connaître son animal et de le respecter dans ses limites. Personnellement, je travaille avec mes chiens et mes chats, mais j'ai eu la chance de travailler également avec des chevaux.

Quels sont les effets bénéfiques de la zoothérapie?

Elle aide à augmenter l'estime de soi et la confiance, elle accroît le niveau d'attention, facilite l'expression de soi, améliore le contrôle de soi et la gestion de ses émotions, aide à la motricité, améliore le langage et encourage l'initiative.

Comment devient-on...

Au calendrier

 

Les Journées de la persévérance scolaire (JPS)
du 13 au 17 février 2017



Les journalistes

TAPAGE est un magazine surprenant comme ses journalistes âgés de 12 à 20 ans qui choisissent les sujets, réalisent les entrevues et écrivent les articles.

Les partenaires

TAPAGE tient à remercier ses partenaires.

5950826016 profiles 1202SHAvatarFemalePink 4319 909409 xlarge xlarge

Tu veux collaborer ?

Deviens Journaliste !
male

Tu veux collaborer ?

Deviens Journaliste !